Salle de Presse > Swiss Krono

Retour aux dossiers
Fabricant de produits à base de bois : panneaux et dalles de particules, panneaux décoratifs mélaminés, stratifiés, bandes de chant, OSB

Le Congrès mondial de la végétalisation du bâtiment (WGIC 2013) vient de fermer ses portes : une nouvelle dynamique est en marche !


Organisé par ADIVET pour la première fois en France, le Congrès mondial de la végétalisation du bâtiment, WGIC 2013, vient de se tenir à Nantes, élue Capitale Verte 2013, du 9 au 13 septembre.

En rassemblant près de 500 participants, dont de très nombreux référents étrangers (plus de 20 nationalités représentées), aux conférences, à la journée de formation, à l’étape du Grand tour de la Cité Verte mais aussi aux visites de réalisations remarquables sur la région Pays de La Loire et à Paris, le Congrès Mondial de la végétalisation a atteint un premier objectif : mobiliser sur un événement retentissant tous les acteurs économiques de la filière, chercheurs, maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage, élus et professionnels !

Sur le moyen terme, les engagements des gouvernants présents dans les différentes tribunes laissent espérer, qu’au-delà de l’impact instantané du Congrès, la végétalisation du bâtiment s’inscrive définitivement dans les politiques publiques tant au niveau national que local.
Les pistes d’actions et moyens dévolus, évoquées par M. Karl Falkenberg, Directeur Général de la Commission Européenne en charge de la politique environnementale, les engagements de MM. Gilles Rétière, Président de Nantes Métropole, et du Vice-Président de la Région, Christophe Clergeau, les propos stimulants des représentants du Ministère de l’Ecologie français, prouvent que le mouvement en faveur de la végétalisation du bâtiment est réel.

Les états des lieux et témoignages venus du monde entier (par exemple, ceux de Colombie et d’Australie), les avancées affichées par la recherche internationale sur la connaissance et le fonctionnement des systèmes de végétalisation verticale et horizontale, les innovations technologiques dévoilées par les entreprises présentes au Congrès en matière de conception de systèmes, de substrats, de palette végétale et biodiversité, en termes de finalités économiques et sociales (jusqu’à la production potagère en toiture !) sont aussi autant de promesses pour la végétalisation du bâtiment au niveau français et mondial.

Fort de ce bilan et de ces constats, afin qu’ils nourrissent une nouvelle dynamique pour le secteur, ADIVET envisage d’ores et déjà, pour les années à venir, une déclinaison sous diverses formes de cet événement sur le plan national, tandis que Sydney accueillera la prochaine édition du congrès WGIC 2014.